L'actu de Callesol

Quand saurai-je bien danser ?

Quand saurai-je bien danser ?

C’est la question que nous posent le plus souvent nos élèves débutants.
S’il est très difficile de répondre à cette question, connaître les différentes phases de l’apprentissage donne malgré tout quelques pistes !

Voyons ensemble les quatre phases de l’apprentissage selon Paul R. Curtiss and Phillip W. Warren, sous l’angle des danses de couple.

1- L’incompétence inconsciente :

Dans cette phase, je ne sais pas que je ne sais pas ! J’ai par exemple vu danser des gens en soirée. Ou sur le plateau de “Danse avec les Stars”. Ça a l’air super cool, et facile. Ça me tente grave. Je me suis même essayé.e à quelques pas lors d’une soirée entre amis, et je pense que ça rendait bien !

2- L’incompétence consciente :

Dans cette deuxième phase, je sais que je ne sais pas. J’ai pris conscience qu’un apprentissage est nécessaire Je prends mes premiers cours chez Callesol 😉 C’est vraiment cool, mais p… c’est dur. Bouger son corps, guider/être guidée, waou ! Et quand je vois tout ce que les bons danseurs font en plus (le style, le jeu avec la musique)… Je me dis qu’il me faudra 20 ans pour arriver à ça. Heureusement, les profs sont cool et encourageants ! Et on est tous dans la même galère avec mes copains de cours !
C’est étape peut être frustrante, mais ce n’est qu’une étape…

3- La compétence consciente :

Je sais à présent que je sais. Je suis encore dans le processus d’apprentissage, je fais des efforts conscients, je répète, je me trompe, je refais, je réussis ! C’est une phase fatigante, il me faut rester concentrée.e pour y arriver. Je peux tenir une danse entière, mais p… ça mouline dans mon cerveau et mon corps. Quand est-ce que ce sera fluide et naturel ? A force de pratiquer consciemment, j’arrive à l’étape 4…

4- La compétence inconsciente :

Dans cette phase, je ne sais plus que je sais. Par la répétition, des automatismes se sont mis en place. Je n’ai plus besoin de penser à ce que je fais à chaque instant. Je peux trembler des épaules et guider/être guidée, sur les accents musicaux, en faisant coucou à mes potes. Bref, je maîtrise grave. J’ai peut-être même oublié que j’avais galéré sur certains trucs !

Alors, je sais bien danser ?

Héhé, vaste question… Si la maîtrise de tous les éléments techniques et de style est intégrée, il y a aussi la question de la relation, de l’alchimie avec le/la partenaire et la musique…
Vaste question donc, sur laquelle je reviendrai prochainement !

Nadège Guillou – enseignante et formatrice en danses latines et activités gymniques, coach de vie.