RUMBA CUBAINE

La rumba afro-cubaine naît vers les années 1830 à Cuba. C’est la branche la plus africaine de ces musiques et danses. La rumba est très largement utilisée par les danseurs et danseuses de salsa à l’heure actuelle pour agrémenter leur danse.

 

Caractéristiques de la rumba

En tant que musique, la rumba afro-cubaine est à l’origine jouée exclusivement avec des percussions et du chant.

 

Trois styles de rumba sont encore très largement pratiqués à Cuba :

– le yambu : le style de rumba le plus lent, c’est une danse de couple, sorte de premier rendez-vous entre un homme et une femme, où le danseur cherche à séduire sa partenaire.

– le guaguanco : danse de couple, qui se joue autour du “vacunao” (le vaccin), métaphore sexuelle, le danseur cherche à vacciner la danseuse qui le provoque, tels un coq et une poule se tournant autour. Cette danse est très ludique !

– la columbia : dansée principalement par les hommes, réunis en cercle, l’un d’entre eux allant « dialoguer » avec le percussionniste soliste au quinto par ses jeux de pieds et ses acrobaties, faisant montre de toute sa dextérité

Contenu des cours de rumba

Nous abordons de manière progressive la posture, les isolations de la cage thoracique, des épaules, du bassin, le travail du rebond, les mouvements de bras, etc  Une attention toute particulière sera donnée aux sensations corporelles, et à la recherche du mouvement dans le relâché, à l’ancrage dans le sol.

Nous aborderons les fondamentaux de la danse rumba (rebond, ports de bras, déplacements, etc), sous ses diverses formes (yambu, guaguanco, columbia), ainsi que la dynamique de l’improvisation, qui est au cœur de ces danses.

Il est conseillé aux danseuses de se munir d’une jupe longue et ample, ou d’un foulard pour les danseurs.

Retrouvez notre cours de rumba dans notre planning.