L'actu de Callesol

La structure des morceaux salsa

La structure des morceaux salsa

Vous vous êtes sans doute déjà arrêté devant ce type de danseur/danseuse de salsa qui semble ne faire qu’un avec la musique, en souligner tous les événements, en marquer tous les breaks, comme s’il/elle dirigeait l’orchestre avec son corps ?

Peut-être vous êtes-vous dit alors qu’il fallait connaître par cœur le morceau pour être capable d’une telle musicalité ?

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est que partiellement vrai.

La salsa (ou plus exactement ce que l’on met derrière cette grande « étiquette » à l’heure actuelle, de la timba cubaine à la salsa nuyorikaine, portoricaine, colombienne…) est une musique très codifiée. En connaître les codes va vous permettre de mieux l’interpréter.

Ainsi, connaître la structure classique d’un morceau de salsa nous donne plein de pistes pour moduler notre danse, développer notre musicalité.

Cette structure type décrite ici n’est évidemment pas limitative, mais vous serez peut-être surpris de voir combien de morceaux la respectent !

La structure classique d’un morceau salsa :

  • Introduction : c’est le début du morceau. Elle est traditionnellement instrumentale, jouée par les cuivres.
  • Le thème (appelé aussi le son ou la guia) : c’est une partie écrite. C’est le moment où le chanteur expose sa thématique (ses amours, ses amis, ses emmerdes, etc ;))
  • Puis c’est l’alternance de parties (en commençant par n’importe laquelle des deux) :
    • mambo (le fameux « Dale mambo » que l’on entend souvent dans les paroles annonce cette partie) : c’est la partie instrumentale dans laquelle les cuivres sont mis en avant
    •  montuno : partie où intervient le chœur avec réponses du soliste (chanteur ou instrument à vent) qui, traditionnellement, improvise
  • Enfin, c’est la conclusion, ou coda, qui reprend souvent l’introduction… mais pas tout le temps !

Bon, ça reste de la théorie, voyons cela en pratique.

Un cas pratique

C’est parti, avec le morceau « Para bailar casino” d’Adalberto Alvarez, qui respecte de très près la structure classique des morceaux salsa. Petite parenthèse – on en reparlera prochainement – il s’agit d’un “son moderne“.

On retrouve ici :

  • Introduction
  • Break de liaison
  • Thème
  • Montuno 1
  • Mambo
  • Montuno 2
  • Montuno 3
  • Montuno 4
  • Mambo avec chœurs (ça, c’est une spécificité cubaine)
  • Montuno 1
  • Conclusion (ici différente de l’introduction)

Article écrit par Nadège Guillou & Joachim Satet “jsalsero”.

Retrouvez par ailleurs notre article “Travailler votre écoute musicale – le cycle“, qui donne des pistes pour travailler son écoute musicale du cycle rythmique.